Mon ciel de traîne

MON CIEL DE TRAÎNE
Le premier livre autobiographique jamais écrit sur la vie d’un tétraplégique !

 

Le témoignage : Dans « MON CIEL DE TRAÎNE », Jean-Claude Chesneau nous interpelle. « Je ne sais rien de toi. Peut-être as-tu une bonne raison de lire ce livre, peut-être n’en as-tu pas. On n’a pas toujours besoin d’une raison pour faire les choses. Je ne viens pas te donner de leçon de courage, loin de moi cette idée, tu as probablement eu, toi aussi, ta part de blessures. Je t’invite simplement à partager mon chemin pour trouver un peu d’espoir et de réconfort dans ta vie. Depuis cet accident de plongeon en juin 1960, je suis tétraplégique. J’ai passé plus de quarante huit ans dans un fauteuil roulant, près d’un demi-siècle ! Aujourd’hui les choses sont différentes et pas forcement plus facile.
Alors relève le défi, accroche-toi, mord, pleure, mais bats-toi. La vie vaut la peine d’être vécue ! »

L’histoire : L’auteur nous livre ici, dans son histoire, ses réussites, ses échecs, ses joies et ses peines. Son parcours s’apparente à un ciel de traîne empreint d’images vivantes d’émotions, de tristesse et de bonheur. Il nous dévoile ses souffrances et ses combats avec une grande sincérité. À travers ses humeurs, ses coups de griffes, sa façon de penser et son humour, Jean-Claude Chesneau nous prend par la main et nous emmène avec lui sur le chemin de sa vie.

Extrait : « …J’ai eu le réflexe de plonger mais j’ai heurté un baigneur au contact de l’eau. Je me souviens du choc et de la lumière jaune intense qu’on appelle trente-six chandelles. J’avais l’impression d’avoir été changé en statue de pierre. Il y eut un grand silence et ballotté au gré de l’eau, je voyais autour de moi, des pieds, des mains et un coin de ciel bleu. J’ignorais tout de mon état mais je savais qu’en pareille circonstance, je devais garder mon sang-froid pour être efficace. J’ai bien essayé de faire quelques mouvements de brasse pour me rétablir, mais en vain… »

Informations sur le livre : l’auteur a divisé son ouvrage en paragraphes courts, narrant sous forme de clichés les séquences importantes de sa vie. L’écriture lui a pris 24 semaines. « MON CIEL DE TRAÎNE » raconte son existence de tétraplégique. En réalité, dans ce message d’espoir, Jean-Claude Chesneau nous invite à aimer la vie !

À propos de l’auteur : Jean-Claude Chesneau a 64 ans et vit avec son épouse à Challans, en vendée. Après nous avoir raconté ses souvenirs dans une cinquantaine de chansons sous le pseudonyme de STANIS*. « MON CIEL DE TRAÎNE » est disponible sur Internet, aux Éditions Lulu, Londres. http://stores.lulu.com/stanis et aussi chez Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *